EUROMAC 2 promeut le gros œuvre sur internet

L’usinenouvelle.com
le 4 octobre 2018

Fabricant lorrain de matériaux pour le gros œuvre, EUROMAC 2 s’est spécialisé dans la construction passive et positive. Pour valoriser son business, la PME déploie sur les réseaux sociaux une large stratégie de marketing digital. Ces deux atouts ont convaincu Bpifrance de la soutenir.

« Un acteur du bâtiment au cœur de la transition énergétique » : c’est ainsi que Michel Kratz, président de EUROMAC 2 définit son entreprise. La PME, basée en Moselle et comptant 90 collaborateurs, s’est fait un nom dans le domaine des matériaux de construction pour des maisons passives, positives et bioclimatiques. « Depuis 40 ans qu’elle existe, notre société a toujours été basée sur un principe d’innovation, affirme Michel Kratz. Or, aujourd’hui, l’innovation n’est plus forcément dans le matériel, elle l’est aussi dans l’intégration : comment faire fonctionner tel produit avec tel autre (fenêtres, pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques, etc.) ? ».
EUROMAC 2 cherche ainsi à devenir un intégrateur de solutions, et plus uniquement un fabricant de composants de gros œuvre. Mieux, la PME envisage de lancer sa propre gamme de maisons passives.

La moitié de la clientèle acquise sur la Toile

Euromac2 vend en direct auprès des professionnels de la construction, des architectes, des maîtres d’œuvre mais aussi des particuliers. Si auparavant l’entreprise nouait ses contacts lors de foires spécialisées ou par la téléprospection, elle compte désormais sur Internet pour se constituer un vivier de prospects qualifiés. « Le défi du commerce actuel, ce n’est plus l’argumentaire de vente, c’est l’acquisition du contact. Ainsi, nous avons intégré le marketing digital dans nos process, comme par exemple un bon référencement dans les moteurs de recherche, avec des mots clés pertinents. De même, nous ne nous appuyons pas uniquement sur notre site Internet, mais sur un dispositif global comprenant le site, des landings pages, Facebook, YouTube, etc. Notre objectif est de susciter le buzz et nous l’avons atteint. Nous sommes à 100 000 consultations uniques par an, alors que la vente de nos produits n’est pas forcément évidente, puisqu’il s’agit de matériaux de construction », développe Michel Kratz.
Ainsi EUROMAC 2 acquiert plus de 50 % de sa clientèle sur Internet.

Un plateau téléphonique interne est chargé de vérifier la maturité et la qualité des contacts ainsi recueillis. Ces derniers viennent ensuite alimenter le CRM (customer relationship management) et s’intégrer dans un processus de relance, de suivi et d’automatisation des devis. « Cela nous permet de nous constituer un patrimoine de clientèle, c’est-à-dire un réservoir de potentiels clients que nous pouvons suivre sur plusieurs années », souligne le dirigeant, qui veille à ce que la promesse marketing de ses produits de niche colle au parcours d’achat du consommateur sur Internet. « Nous nous interrogeons en permanence : que vend-on ? À qui ? À travers quel message ? », ajoute Michel Kratz.

Une volonté de prendre des initiatives

Ces efforts de marketing stratégique et digital séduisent Bpifrance. D’abord sollicité dans le cadre d’un prêt pour l’investissement en R&D, puis d’un prêt pour l’export, l’organisme est devenu un allié précieux d’EUROMAC 2. La PME fait partie de la première promotion du programme « Accélérateur PME » et bénéficie depuis d’un accompagnement pérenne. « C’est un processus d’amélioration continue, affirme Michel Kratz. Bpifrance nous incite à nous remettre en question. Que ce soit le prêt pour la R&D ou le prêt pour l’export, ces aides agissent comme des déclencheurs d’initiatives. Par exemple, Bpifrance nous a poussés à être plus ambitieux en Allemagne, un marché que nous visions depuis longtemps. » Aujourd’hui, EUROMAC 2 vend non seulement en Allemagne, mais aussi en Belgique et en Suisse.

Publié le 03/10/2018 par EUROMAC 2

Catégories : Actualités

Mots-clefs :