Construire autrement et relever le défi du développement durable

Le numéro de novembre 2019 du magazine Construire sa Maison évoque les nouvelles façons de réaliser sa maison individuelle. L’objectif est de relever le défi du développement durable et des économies d’énergie, mais aussi de réduire la pénibilité sur les chantiers et gagner en productivité. L’article présente tout naturellement le bloc de coffrage isolé et le système constructif EUROMAC 2.

Focus sur les blocs coffrants

Pas vraiment une nouveauté, mais toujours plébiscité par les professionnels de la construction pour ses indéniables atouts, le bloc coffrant isolant (BCI pour les initiés) s’inscrit idéalement dans une logique de performance énergétique et de réduction des coûts. Le principe : il est constitué d’une paroi isolante intérieure (généralement fine), d’un espace creux dans lequel on coulera du béton, puis d’une seconde paroi isolante (plus épaisse selon l’isolation voulue). Le béton est pris en sandwich, l’isolation est à la fois intérieure et extérieure, « Exit les ponts thermiques ! ». Il existe une multitude de types de blocs coffrants isolants, mais la plupart sont constitués de faces isolantes en PSE (polystyrène expansé) de très haute densité, neutre, ininflammable, autoextinguible, de très haute résistance mécanique, solidarisées par des entretoises métalliques. Avec ce système constructif, l’étanchéité des maisons est très élevée. Des tests de perméabilité atteignent 0,12 m3/h/m2 alors que le plafond réglementaire est fixé à 0,60 m3/h/m2. Quant à la résistance thermique (indice qui mesure les capacités isolantes du matériau), elle varie de 4,2 à 10,2 m2.K/W (de 30 à 40 cm d’épaisseur) lui permettant d’anticiper la future RE2020 selon l’épaisseur des planelles.

Qu’il pleuve, qu’il neige ou que le soleil soit au firmament, la maison conserve une température moyenne constante pour un confort optimal en toute saison. Ce qui permet de réduire significativement les factures de chauffage en hiver et les dépenses liées à la climatisation en été (< 15 kWh/ m2/an). « Les particuliers qui le souhaitent peuvent ainsi opter aisément pour un projet sans système de chauffage principal et tendre vers le zéro-consommation. » La structure massive en béton isole également efficacement des bruits extérieurs (Rw+C > 50 dB). La solution mise au point optimise les coûts. Dès lors, dans le cas d’une maison individuelle, « nous parvenons à une offre labellisable en passif à moins de 2.000 €/m2 de coût de construction », estime le groupe EUROMAC 2.

Les avantages du Bloc de Coffrage Isolé (BCI)

Un bloc de polystyrène ne pèse que 2 kg d’où une manutention très facile. Les blocs s’assemblent très rapidement comme des Lego®. Résultat, pour le constructeur, la mise en oeuvre est divisée par deux par rapport à une construction traditionnelle. Il suffit de monter les murs d’élévation et de remplir de béton le vide entre les deux planelles à l’aide d’un camion toupie. Une fois sec, on coule la dalle du premier et les maçons passent au second niveau.

Source : Construire sa Maison • Novembre 2019

Avec le bloc de coffrage EUROMAC 2, l’isolation est à la fois intérieure et extérieure.

« Exit les ponts thermiques ! »


Constructeur de maisons passives partout en France

En savoir plus

Vous avez un projet de construction ? Parlons-en ...

Demande de rappel